Welcome to CDC stacks | Ebola (maladie à virus Ebola) - 39123 | Stephen B. Thacker CDC Library collection
Stacks Logo
Advanced Search
Select up to three search categories and corresponding keywords using the fields to the right. Refer to the Help section for more detailed instructions.
 
 
Help
Clear All Simple Search
Advanced Search
Ebola (maladie à virus Ebola)
  • Published Date:
    05/06/2015
  • Language:
    French
Filetype[PDF-199.29 KB]


Details:
  • Corporate Authors:
    National Center for Emerging and Zoonotic Infectious Diseases (U.S.). Division of High-Consequence Pathogens and Pathology.
  • Description:
    Ebola (Ebola virus disease) [French]

    La maladie à virus Ebola, connue auparavant sous le nom de fièvre hémorragique à virus Ebola, est une maladie rare et mortelle, due à l'infection par l'une des souches du virus Ebola. Ebola peut provoquer une maladie chez les primates humains et non humains (singes, gorilles et chimpanzés).

    Ebola est provoquée par un virus de la famille Filoviridae, genre Ebolavirus. Il existe cinq souches identifiées du virus Ebola. Quatre de ces cinq souches provoquent une maladie chez l'être humain : Virus Ebola (Ebolavirus Zaïre) ; virus du Soudan (Ebolavirus Soudan) ; virus Forêt de Taï (Ebolavirus Forêt de Taï, autrefois connu sous le nom d'Ebolavirus Côte d'Ivoire ; et virus Bundibugyo (Ebolavirus Bundibugyo). La cinquième, le virus Reston (Ebolavirus Reston) s'avère pathogène pour les primates non humains, mais pas pour les humains.

    On rencontre les virus Ebola dans plusieurs pays d'Afrique. Le virus Ebola a été découvert en 1976 près de la rivière Ebola, dans l'actuelle République démocratique du Congo. Depuis, des flambées sporadiques se sont manifestées en Afrique.

    Le réservoir naturel du virus Ebola reste à ce jour inconnu. Cependant, en se basant sur certaines preuves et la nature de virus similaires, les chercheurs pensent que le virus est d'origine animale, le réservoir le plus probable étant les chauves-souris. Sur les cinq sous-types, quatre apparaissent chez des animaux natifs d'Afrique.

    FR_34454.pdf

  • Supporting Files:
    No Additional Files
No Related Documents.
You May Also Like: